« Pour l’institution des droits de la personne du Canada, l’indépendance n’est pas seulement un atout, c’est une nécessité. Nous espérons que la Commission défendra les droits de la personne de l’ensemble de la population canadienne de manière inclusive et non partisane. »

Shahina Siddiqui, présidente 

Islamic Social Services Association

« Monsieur et madame Tout-le-monde ne savent pas trop quel genre de relation existe entre la Commission et le gouvernement fédéral. Pour eux, tout porte à croire que la Commission est un ministère du gouvernement, mais ils doivent savoir qu’il n’en est rien. La Commission canadienne des droits de la personne est une entité indépendante qui ne fait pas partie du gouvernement. »

Ruth Massie, grande chef 

Council of Yukon First Nations

« Les institutions des droits de la personne au Canada sont importantes. Elles défendent les droits de la personne au nom de l’ensemble de la population. Quand elles ont peur de prendre des risques et qu’elles ne montent jamais le ton, les pires problèmes de discrimination passent sous silence... Nous avons besoin que [la Commission] se présente comme un organisme de défense des droits qui dénonce publiquement, courageusement et ouvertement les problèmes… »

Shelagh Day, présidente

Canadian Human Rights Reporter